Les lauréats 2019

PREMIER PRIX DEPISTAGE

La journée de l’été pour nous – L’association APDAC

Villeneuve d’Ascq – Nord (59) – Hauts de France

L’APDAC est une association de prévention, de dépistage et d’accompagnement des personnes touchées par le cancer, basée à Villeneuve-d’Ascq. Leurs actions vont de la prévention primaire à l’accompagnement moral et social pendant la maladie.

L’association, en coopération avec les centres sociaux partenaires, organise chaque année une sortie, « La journée de l’été pour nous », qui allie santé et culture.

L’objectif de cette journée est d’allier une journée de « vacances » pour un public précaire, avec une transmission d’informations ludiques sur la prévention du cancer, le dépistage et l’hygiène de vie en général.

Chaque année, 55 personnes (membres de l’association et résidents de centres sociaux) participent à cette journée (retraités, étudiants, actifs, enfants…). Pour certains, résidents en centres sociaux notamment, cette journée d’été est l’occasion d’allier prévention, initiation au bien-être et « vacances » pour des populations qui n’ont jamais l’occasion de partir.

A ce titre, l’association choisit un site différent chaque année, afin de permettre aux participants de découvrir de nouveaux endroits.

Différentes activités sont proposées comme :

  • des entraînements de basket, en partenariat avec l’équipe féminine de la ville,
  • un buffet de fruits et légumes pour sensibiliser les participants à l’importance de l’alimentation sur la santé,
  • des ateliers pour les enfants sont organisés autour de l’importance de l’alimentation dans la prévention du cancer (chasse au trésor, réalisation d’une fresque).

 L’association est, pour l’ensemble de ses actions, reconnue dans la ville. Chaque année, ce sont plus de 200 personnes que l’association reçoit, dont 7 touchées par le cancer, suivies de manière régulière par cette association.

 La « Journée de l’été pour nous » a fait l’objet de retours très positifs de la part des participants depuis sa création, il y a 10 ans. Cette journée est l’occasion de renforcer le lien avec les personnes connaissant l’association ou/et de créer un lien avec les nouveaux bénéficiaires, tout en les amenant à une meilleure connaissance des enjeux du dépistage notamment.

Le projet qui est né en même temps que l’association, s’organise en complémentarité avec les autres actions de la structure qui, pour la totalité de ses actions, a reçu l’appui formel de la Mairie de Villeneuve-d’Asqc et a été primée par la CARSAT l’année passée.

Les participants ont amélioré leurs interactions sociales et ont pu améliorer leur capacité à échanger et à s’intégrer dans un groupe. Ils ont regagné une meilleure estime de soi.

De plus, cette action a permis une amélioration de l’accès à l’information sur le cancer et le dépistage amenant certaines personnes à se faire dépister par la suite.

 

Contact:
Association APDAC
10 Allee Vauban 
59650 VILLENEUVE-D'ASCQ

DEUXIEME PRIX DEPISTAGE

Soutiens ta Santé ! – Mairie d’Ambarès-et-Lagrave

Ambarès-et-Lagrave – Gironde (33) – Nouvelle Aquitaine

La ville d’Ambarès-et-Lagrave est sensible à la promotion de la santé et affiche depuis des années son soutien à la campagne Octobre Rose. Au vu des chiffres du dépistage du cancer, bien en-deçà de l’objectif national, la ville souhaite rendre visible le message de sensibilisation au dépistage.

Dans la continuité de ce soutien, la ville, accompagnée du Conseil des Sages et de l’AGIDECA, organise depuis 2018 tout un week-end dédié à la sensibilisation au cancer du sein, mais aussi à l’AVC.

Initialement la campagne Octobre Rose se tenait sur une journée au cours de laquelle la ville se parait de rose.

La ville d’Ambarès-et-Lagrave a, au fil des années, structuré son action, développé des partenariats associatifs et institutionnels (AGIDECA, la Main tendue, France AVC, ARS…) pour s’inscrire dans des campagnes nationales. Elle a également fédéré différents services autour de ce projet pour lui donner de l’ampleur et de la visibilité.

Depuis 2018, sur trois jours (du vendredi au dimanche), des stands de sensibilisation sont présents sur le marché de la ville, une « mammobile » (unité de mammographie mobile) se déplace dans les quartiers dits « sensibles » et une conférence sur l’AVC à lieu au cours d’un forum.

Des ateliers sur le bien-être et une marche Rose de 10kms sont également accessibles aux habitants de la ville et des communes alentour.

Lors de la dernière édition, l’événement a permis de toucher environ 400 personnes sur trois jours. Les retours sur les ressentis du public sont positifs. Divers quartiers de la ville sont impactés par la campagne ainsi que les communes aux alentours.

Contact:
Ville d'Ambarès & Lagrave - Hôtel de Ville
18 place de la Victoire 33440 AMBARES ET LAGRAVE
Tel: 05.56.77.36.06 
https://www.ville-ambaresetlagrave.fr/

PREMIER PRIX PREVENTION DU SURPOIDS, DE L’OBÉSITÉ ET DU DIABÈTE

Sport-Santé – Association Agir Sport-Santé

Cinq-Mars-La-Pile – Indre-et-Loire (36) – Centre Val de Loire

L’association Agir Sport-Santé est née pour faciliter et améliorer la qualité de vie de personnes atteintes de maladies chroniques. Au-delà de ce projet principal, l’association souhaite être acteur de la prévention pour agir en amont et prévenir des risques liés à la sédentarité auprès de tous publics.

Par une approche participative, humaine et bienveillante, l’association cherche à prévenir les risques liés à la sédentarité et à la malnutrition en s’adressant à différents publics et en s’adaptant à leur quotidien, puis en l’étendant au grand public par des journées thématiques.

L’association propose des activités qui mixent les publics, les pathologies pour éviter la stigmatisation.

Les activités proposées sont :

  • Gym douce,
  • Multi-activité sportive: approche ludique autour de jeux combinant des exercices d’endurance, de renforcement musculaire…
  • Stretching à destination des personnes atteintes de maladies chroniques sur prescription ou en reprise d’activité ou en perte d’autonomie
  • Marché santé à destination des personnes atteintes de maladies chroniques sur prescription ou en reprise d’activité ou en perte d’autonomie (alternance entre la marche nordique et la marche traditionnelle)
  • Expression corporelle : les bienfaits s’observent à différents niveaux : amplitude du mouvement, tonus postural et systèmes d’équilibration, équilibre, qui apportent un mieux-être, agissant également sur l’estime de soi…
  • Alimentation : cours de cuisine,
  • Sophrologie,
  • Des ateliers thématiques pour initier à l’activité physique sur un temps donné mais aussi l’occasion d’échanges

Concernant les résultats, l’association note une évolution des comportements (modification des habitudes alimentaires, sociabilisation, reprise des tâches quotidiennes, déplacement à pied sur des petites distances…), mais également le développement de compétences psychosociales (gestion du stress, des émotions, des efforts, prise de décisions…).

Enfin, les personnes reprennent petit à petit une activité physique (1 séance par semaine, puis 2, puis 3…)

Contact:
Association Agir Sport-santé  
12 place de la mairie 
37130 CINQ MARS LA PILE 
Tel : 07.83.26.62.79
agir.sport.sante@gmail.com
www.agirsportsante.fr
https://www.facebook.com/agir.sportsante.1

DEUXIEME PRIX PREVENTION DU SURPOIDS, DE L’OBÉSITÉ ET DU DIABÈTE

Le poids des maux – Centre de santé infirmiers Secteur Brière

Saint Joachim – Loire-Atlantique (44) – Pays de la Loire

Après discussions avec la population locale et au regard du constat national et mondial de l’augmentation du pourcentage de personnes en surpoids, le Centre de Santé Infirmiers a décidé de mettre en place plusieurs actions de façon récurrente avec plusieurs objectifs :

  • Prévenir l’obésité par l’information, la formation et l’orientation des professionnels,
  • Échanger et faire évoluer les pratiques relatives à l’alimentation et à l’activité physique,
  • Dépister les maladies liées à l’obésité (hypertension, diabète…)
  • Privilégier les produits locaux
  • Créer du lien social

La Commission Prévention du Centre de Santé Infirmiers a mis en place plusieurs actions :

  •  Le « Ptit Resto Santé » : avec son self-service ludique et son exposition sur la nutrition, cet outil amène à une prise de conscience des bonnes pratiques alimentaires. 2 écoles primaires de 2 communes différents ont pu bénéficier de cette initiative au sein de leurs locaux avec la présence d’une diététicienne afin d’apporter des connaissances sur les pratiques alimentaires.
  •  Ciné-Santé avec débat : projection du film « Sugar Land » qui évoque l’importance du sucre dans l’industrie agroalimentaire et ses conséquences sur la santé, puis débat avec infirmiers et diététicienne.

 Ces actions ont permis d’atteindre un public nombreux et diversifié, aussi bien par l’âge que par la catégorie socio-professionnel. Tous ont été sensibles et sensibilisés à une alimentation plus équilibrée donc plus saine.

Suite aux ateliers pédagogiques, une prise de conscience et un désir d’amélioration de l’équilibre alimentaire a pu être formulé de la part des enfants et de leurs parents.

Les enfants ont pris conscience que l’obésité et la malnutrition entraînaient de nombreuses maladies (diabète, hypertension…). Ainsi, les enfants ont apprécié de pouvoir être informés sur les notions de santé alimentaire, et à la suite de cela, ont pris plaisir à composer des repas équilibrés.

Contact:
Centre de soins infirmiers 
138 rue Joliot Curie
44 720 SAINT JOACHIM
Tel: 02.40.88.43.02
cdsbriere@centredesante-briere.fr
www.centredesante-briere.fr

DEUXIEME PRIX PREVENTION DU SURPOIDS, DE L’OBÉSITÉ ET DU DIABÈTE

Programme sport-santé sur ordonnance – Hôpital Simone Veil

Eaubonne – Val d’Oise (95) – Ile-de-France

L’Hôpital Simone Veil remarque que peu de patients diabétiques pratiquent une activité physique suffisante qui leur permette d’améliorer leur santé. A partir de ce constat, les professionnels de santé de l’hôpital ont décidé de mettre en place un programme Sport-Santé sur ordonnance à destination des malades chroniques, notamment les diabétiques.

Associée au programme d’éducation thérapeutique, une action a ainsi démarrée en 2016 au sein du service diabétologie de l’hôpital. Un enseignant en « activité physique adaptée » de la Fédération « Sport pour tous » proposait aux patients du service diabétologie des ateliers sportifs adaptés. Le partenariat a pris fin en 2018.

 L’établissement a souhaité capitaliser sur cette démarche, la pérenniser et élargir les possibilités et le recours à la prescription d’activité sportive. L’objectif est de poursuivre la pratique d’activité physique à la fin de l’hospitalisation, et de faciliter le relai avec le médecin traitant et les autres intervenants médicaux et paramédicaux. Il s’agit pour l’éducateur sportif de poursuivre l’activité physique au moyen d’ateliers complémentaires à celui initié durant l’hospitalisation. Une expérimentation de prescription d’activité physique a été organisée au sein du service de diabétologie-endocrinologie de l’Hôpital Simone Veil, dont le personnel est particulièrement familier avec l’éducation thérapeutique.

Une collaboration avec la maison du diabète et de la nutrition 95 formalisée par une convention permet d’élargir l’offre proposée aux patients. Un atelier hebdomadaire a été mis en place en collaboration avec le service de Médecine Physique et Réadaptation (MPR) de l’hôpital. Il est animé par une enseignante en activité physique adaptée (EAPA), professionnelle de ce service.

 L’initiative fait le lien entre hospitalisation et vie quotidienne des patients, en cohérence avec l’offre d’éducation thérapeutique offerte par l’établissement. Elle permet de rompre l’isolement du patient face à sa maladie grâce à la pratique du sport. Le patient peut rencontrer d’autres personnes atteintes ou non de la même pathologie que lui.

Cette initiative va dans le sens voulu par le code de santé publique prévoyant les conditions dans lesquelles des patients atteints d’une affection de longue durée peuvent se voir prescrire par leur médecin traitant, une activité physique adaptée à leur pathologie.

L’évaluation de l’atelier effectuée par questionnaire sur deux mois (janvier-février 2018) a montré des retours à 100% positifs après l’atelier. Les participants confirment leur compréhension de l’importance de l’activité physique. La deuxième partie du questionnaire (deux mois après l’hospitalisation) montre que les objectifs fixés ne sont atteints que pour 30% des participants. L’envie et l’importance accordée à l’activité physique sont très diminués, témoignant d’un besoin de soutien et de continuité en dehors de l’hôpital. 30% des participants pratiquent une activité sportive régulière deux mois après leur sortie d’hospitalisation.

Contact:
Centre Hospitalier Simone Veil

PREMIER PRIX VACCINATION

Campagne de vaccination 

Assemblée Territoriales des Jeunes Wallis et Futuna 

En 2008, sur le territoire de Wallis et Futuna, a été créée une Assemblée Territoriale des Jeunes, destinée à donner la parole à 20 jeunes élus au suffrage universel direct par des lycéens, et définie par un règlement établi par le gouvernement.

La jeune institution est composée de 5 commissions, dont celle de la Santé, présidée par Aurélia Bert, âgée de 17 ans, qui a déposé le projet avec Lavinia Tagane, élue de l’Assemblée Territoriale en charge de la Jeunesse, du sport et de l’insertion professionnelle. Cette commission a pour objectif d’identifier et de résoudre les difficultés propres à la jeunesse du territoire, mais également de créer un réseau avec les partenaires publics, privés, associatifs, institutionnels… pour la réalisation de projets votés et fléchés.

 Dans le cadre de ses travaux, la Commission Santé de l’Assemblée Territoriale des Jeunes, après délibération, a choisi de mettre l’accent sur les vaccins. En effet, si de temps en temps des annonces sont diffusées à la radio pour inciter à la vaccination de la grippe, les jeunes ne disposent pas d’informations ciblées ou accessibles sur d’autres vaccins, comme celui du col de l’utérus. Ils en parlent peu et ne le font pas, encourant de réels risques.

 Dans le cadre du thème « santé publique », cette Commission a choisi de mettre l’accent sur les vaccins. La vaccination sert à lutter contre des maladies infectieuses pouvant être graves. Elle permet de se protéger, mais aussi de protéger son entourage. 11 vaccins sont obligatoires chez les nourrissons nés à partir du 1 er janvier 2018. D’autres vaccins existent contre diverses maladies graves telles que la tuberculose, l’hépatite A, la grippe et les papillomavirus humains (HPV). Ces vaccins ne sont pas obligatoires mais ils sont recommandés car ils restent la meilleure façon d’éviter ces pathologies.

 L’Assemblée territoriale des jeunes propose la réalisation d’une campagne d’information sur les vaccins non obligatoires mais recommandés, au sein du lycée, à la télévision et sur les réseaux sociaux. La démarche engagée par le territoire traduit une méthode très innovante de démocratie sanitaire. L’accent devra notamment porter sur celui contre les HPV à destination des jeunes filles de moins de 19 ans, pour prévenir le risque du cancer du col de l’utérus. Il est recommandé pour toutes les jeunes filles de 11 à 14 ans. Et en rattrapage, le vaccin est recommandé pour les jeunes filles de 15 à 19 ans révolus non encore vaccinées. Au niveau mondial, c’est le 2ème cancer, après celui du sein, qui touche les femmes.

 Principaux résultats :

  • Sensibilisation des jeunes par les jeunes élus pour améliorer la couverture vaccinale
  • Meilleure information des jeunes et de la population locale sur la nécessité des vaccins,
  • Connaissance plus large des vaccins obligatoires ou non obligatoires, mais recommandés,
  • Diffusion de l’information sur les vaccins disponibles à l’Agence de Santé du territoire,
  • Faire partie des principaux prescripteurs pour inciter à aller se faire vacciner.
Contact:
Assemblée Territoriale 
des Jeunes de Wallis-et-Futuna
www.wallis-et-futuna.gouv.fr

DEUXIEME PRIX VACCINATION

Promotion de la santé auprès des personnes en situation de précarité – Réseau Osmose

Clamart – Hauts-de-Seine (92) – Ile-de-France

Le Réseau Osmose est un réseau de santé du sud des Hauts-de-Seine, à destination des patients et des professionnels, axé sur la cancérologie, la gérontologie, les soins palliatifs et l’accès aux soins.

A la demande de ses partenaires associatifs (Secours Catholique, Secours Populaire, Restos du Cœur), le pôle accès aux soins du réseau Osmose, créé en 2017, organise des ateliers et permanences d’information, de dépistage et de prévention santé auprès des personnes en situation de précarité. Les objectifs sont de permettre aux personnes éloignées des soins de santé d’y avoir accès ou de renouer avec les acteurs de santé proches de leur lieu de vie. Parmi les thématiques de santé, la vaccination est abordée.

 Deux formes d’interventions :

  • Au cours des distributions alimentaires au sein des associations solidaires ou de temps d’accueil du public, le réseau Osmose propose aux bénéficiaires de rencontrer un expert de la vaccination. Lors de cette rencontre avec un médecin ou un(e) infirmier(e), le bénéficiaire est orienté vers une vaccination gratuite auprès du CMS local ou bénéficie d’une vaccination sur place (vaccins transportés et conservés dans des glacières). En fin de permanence, les différents intervenants font un point sur le déroulé de la journée en se basant sur un carnet de bord.
  • Au cours d’ateliers au sein des associations de quartier ou de structures d’accueil et d’hébergement, la vaccination est abordée avec les participants. Les intervenants insistent notamment sur son rôle, son fonctionnement et les idées reçues à propos des vaccins en utilisant des supports de préventions tels que ceux créés par l’INPES.

Des temps privilégiés d’écoute et d’échange, mais également de suivi, d’aide et d’accompagnement dans le parcours de santé, sont assurés par les membres du Réseau Osmose auprès de bénéficiaires qui donnent priorité à la question du travail, de l’hébergement stable et de l’alimentation avant de s’occuper de leur santé, et donc de la vaccination.

Le réseau Osmose aborde les questions de santé de manière globale et vient plusieurs fois dans chaque structure, afin d’être identifié, et de créer un climat de confiance.

 Au cours des permanences “vaccination” de l’hiver 2018/2019 dans les associations caritatives et solidaires :

  • 35 personnes ont été rencontrées en entretien individuel sur cette thématique, dont 15 vaccinées sur place ;
  • plusieurs autres personnes ont été orientées vers les centres de santé partenaires ;
  • l’action œuvre souvent, au cours de ces rencontres, à revenir sur les idées reçues liées aux vaccins et à expliquer leur fonctionnement
Contact:
Réseau Osmose
4, rue des Carnets 
92140 CLAMART
Tél : 01.46.30.18.14 
www.reseau-osmose.fr

DEUXIEME PRIX VACCINATION

Campagne de vaccination antigrippale – Centre de santé infirmiers Secteur Brière

Saint Joachim – Loire-Atlantique (44) – Pays de la Loire

Le Centre de Santé Infirmiers et sa commission prévention mettent en place chaque année une campagne de vaccination anti grippale avec pour objectifs de prévenir la grippe et d’informer sur les bienfaits des vaccins. En effet, le Centre de Santé Infirmiers Secteur Brière estime que la vaccination est le moyen le plus efficace de se protéger des maladies et de protéger son entourage.

Le Centre de Santé Infirmiers recommande de se faire vacciner chaque année au début de l’autonome. Les infirmiers du centre vont chez les personnes désireuses de se faire vacciner et qui ne peuvent se déplacer pour des raisons de santé ou d’isolement géographique. La permanence du centre est ouverte au public tous les jeudis pour les personnes qui souhaitent avoir des conseils de prévention et venir se faire vacciner.

La Commission Prévention du Centre de Santé Infirmiers a mis en place une exposition qui montre les bénéfices du vaccin anti grippal mais également les bienfaits des autres vaccins.

Cette exposition a suscité l’intérêt de la population. L’exposition a même été prêtée à la mairie.

Principaux résultats

  • Entre le 1er septembre 2018 et le 1er mars 2019 : 503 patients ont été vaccinés
  • La campagne a permis l’amélioration de la connaissance en matière de vaccination
  • L’exposition a suscité la curiosité et a attiré un public nombreux
  • La couverture vaccinale est en hausse dans le secteur Brière.
Contact: 
Centre de soins infirmiers 
138 rue Joliot Curie 
44 720 SAINT JOACHIM 
Tel: 02.40.88.43.02 
cdsbriere@centredesante-briere.fr 
www.centredesante-briere.fr